Zero Déchet

Quelques actions simples pour réduire ses déchets

9 janvier 2018
main picture

Je suis devenue zéro déchet vers février 2017, quand à l'issue d'un énième épisode de pollution , je me suis dit que ça ne pouvait plus continuer comme ça. J'ai découvert le mouvement en lisant un blog il y a assez longtemps, en gardant sans le savoir l'idée dans un coin de ma tête.

Concrètement, comment ai-je agi ?

Je n'ai pas commencé par acheter les livres hyper connus comme la famille zéro déchet , zéro déchet par Béa Johnson etc, parce que je ne voyais pas où était la difficulté. J'ai profité d'un déménagement dans une nouvelle ville pour changer radicalement mes habitudes : à peine arrivée, j'ai cherché la liste des magasins en vrac , et j'ai contacté une association pour le compost . J'avais dans ma tête la vision des magazines de décoration avec des beaux bocaux partout, donc j'ai acheté des bocaux le parfait sur le bon coin pour qu'ils ne soient pas emballés, et des sacs en coton bio (qu'on trouve dans quasiment tous les biocoop) pour les légumes. Ma seule idée, c'était de tout acheter sans emballage . J'étais convaincue que c'était facile, il suffisait de réfléchir un tout petit plus.

Je vous livre ici mes actions , de la plus simple aux plus compliquées (je termine par ce qu'il me reste à faire). Je donne aussi mes galères et comment je les ai résolues.


  1. Google est ton meilleur ami
  2. Oui, la première action est aussi la plus vraie. Dès que je me pose une question, je vais voir sur google avant de baisser les bras. Ca permet de casser les à-priori ("ça doit être super dur de faire son déo maison et totalement inefficace ! Ah non plein de gens le font, ça prend 10mn et ça coûte rien") et de trouver plein de bonnes idées.

  3. Dans la salle de bain : le savon, le shampoing et la brosse à dent
  4. Dès que vos shampoing et gel douche sont finis, direction la poubelle et bonjour le porte-savon . Du savon solide, c'est hyper simple à trouver (dans les marchés, des petits magasins) et ça lave tout aussi bien. Je n'ai pas pris les miens dans les magasins bio parce qu'ils sont tous entourés de carton et je trouvais cet emballage inutile, mais chez Lush. Sur le coup j'ai été choquée par le prix, mais 8 mois après mon savon à 10€ n'est pas terminé.
    Pour le shampoing, je l'ai aussi pris chez Lush et il mousse bien plus que ceux achetés en supermarché. Il lave tout aussi bien.
    Enfin, on trouve des brosses à dents à tête interchangeable dans tous les magasins en vrac, et même sur internet. C'est pas cher, ça fait le travail (en même temps, j'ai jamais été très compliquée), que demander de plus ?

    ASTUCE : si vous n'aimez pas le savon solide (ça glisse des mains, tout ça), Lush fait des gels douches avec des flacons réutilisables ! (promis, je n'ai pas d'action chez eux)

    shampoing et savon

  5. La boulangerie
  6. Ca aussi, une action hyper simple à mettre en place. Au lieu, dès que vous arrivez chez vous, de sortir le pain/les viennoiseries et de jeter le sachet, prenez le réflexe de le remettre directement dans votre sac. Comme ça, la prochaine fois que vous irez, vous avez juste à tendre votre sac !

    ASTUCE : j'utilise une pochette à sac pour ne jamais être à court.
    boulangerie

  7. Les fruits et légumes
  8. C'était la partie la plus simple pour moi, vu que j'ai toujours fait mes courses au marché . Mes raisons étaient différentes : en supermarché c'est généralement très mauvais, ça ne se garde pas, et les agriculteurs ne sont pas rémunérés au juste prix . J'ai donc juste acheté des sacs en coton bio que j'ai donné à chaque fois que j'y allais.
    Si vous n'êtes pas très marchés ("c'est trop tôt/c'est en semaine je peux pas/le dimanche c'est grasse mat/c'est trop loin/etc..."), il y a aussi les primeurs (certes un peu plus cher, mais avec le vrac moins cher ça compense), les amap , ou la ruche qui dit oui . Plein d'initiatives à côté de chez vous peu contraignantes !
    Autre avantage du marché : si vous achetez directement aux producteurs, c'est souvent beaucoup moins cher que n'importe où ailleurs. Et vous trouvez souvent de l'agriculture raisonnée !

    ASTUCE : si vous avez oublié vos sacs, pas de panique ! On part généralement toujours au moins avec un sac cabas. Demandez aux vendeurs de peser dans leurs paniers, et glissez le directement dans le sac. Certes, tout est mélangé, mais si on fait attention de mettre les choses fragiles à la fin ça se passe très bien !

    marché

  9. Le vrac
  10. Cette partie est un peu contraignante, parce qu'on a rarement un magasin en vrac aussi proche qu'un supermarché. En l'occurence, le mien est à 8 stations de métro. Mais j'aime tellement l'ambiance petite boutique et proximité avec le commerçant (dans ces magasins, généralement on discute, on se donne des trucs et astuces... c'est convivial !) que je n'ai jamais baissé les bras. C'est le même prix voire un peu moins cher qu'en supermarché, selon si on achète bio ou non. Je n'achète pas bio (vous pouvez me lancer des pierres) donc j'ai tendance à trouver les magasins en vrac qui fleurisent à lyon (tous bio) assez cher. Ceux qui ne le sont pas sont plus proches des prix de supérette.
    Côté récipient, j'avais commencé en amenant mes 8 pots d'1L en verre à chaque fois. Au bout de 2 mois, je n'en pouvais plus tellement c'est lourd à porter. J'ai donc radicalement changé, en ne prenant plus que des sacs mous : soit ceux en coton bio pour les céréales/pâtes/semoule/etc (on ne porte donc que ce qu'on achète), soit des emballages plastiques fermés pour la farine, le cacao en poudre, le café...
    Pour emballer le fromage, j'utilise mes beewrap.
    Pour tous les produits ménagers, j'ai pris les bouteilles vendues en magasin en vrac (en plastique, légères) que je ramène à chaque fois pour les remplir.

    ASTUCE : les emballages en plastique pour le fromage rapé, une fois lavés, sont TOP comme récipient. Ça permet d'acheter du fromage quand on a la flemme (ou pas l'argent) d'aller chez le fromager, sans créer de déchets !

    vrac
    Les boîtes viennent d'un bar à salade à côté de mon boulot. A chaque fois que des collègues en prennent, je les récupère !

    Voilà, j'arrête là pour aujourd'hui et je ferais un article sur ce qu'il me reste à faire ! Vous verrez, il y en a pas mal.
    Et pour vous, quelles sont les actions les plus simples à mettre en place ?

Commentaires

21 avril 2020 20:55 - Albuquerque Press Release

Good answer bɑck in return ⲟf this issue with ѕolid arguments and explaining the whole thing on the topic of that.

Laisser un commentaire